COORDONATEUR DE DES :

Pr BONNEVILLE

[email protected]

NOMBRE D’INTERNES EN FORMATION

EFFECTIF DES PROMOTIONS

  • Effectif de la promotion 2015: 13
  • Effectif de la promotion 2016: 9
  • Effectif de la promotion 2017: 9
  • Effectif de la promotion 2018: 9
  • Effectif de la promotion 2019: 9

RANG LIMITE

2019 : 1535  / 2018 : 1640 / 2017 : 1143 / 2016 : 1036 / 2015 : 1148

TOULOUSE


Questions sur les stages

A partir de quel semestre les internes commencent-ils les gardes deradiologie ? Comment fonctionnent ces gardes ?

A partir du troisième semestre. Il y a trois lignes de gardes :

  • CHU Rangueil : Un centre avec pas mal d’activité, on fait essentiellement du viscéral, cardio/vasculaire, thoracique, et on va au bloc s’il y a un geste de radiologie interventionnelle en urgence
  • CHU Purpan viscéral : comme son nom l’indique activité principalement viscérale sur ce site ainsi que ortho/traumato (c’est le trauma center de Toulouse) pour les adultes et en pédiatrie. Idem, on va au bloc s’il y un geste à faire
  • CHU Purpan neuroradiologie : la ligne de garde tête et cou. L’activité est uniquement diagnostique sur cette ligne (on ne va pas au bloc)

On a environ 3 gardes par mois en moyenne. 

Pas de senior sur place mais un senior d’astreinte pour chaque ligne, joignable et qui peut regarder les examens de chez lui. S’il y a un bloc le chef se déplace bien sûr, on est jamais seul sur l’interventionnel. Le lendemain tous les examens sont revus et validés avec un senior. 

Ce sont des gardes assez chargées mais formatrices.

En moyenne, combien de stages de radiologie effectuent les internes ? (CHU et périphérie)

10 semestres en radio (éventuellement 9 pour ceux qui souhaitent faire un hors filière mais pour le moment depuis la réforme tout le monde choisi de faire son stage libre en radio)

L’organisation de la maquette sur Toulouse depuis la réforme :

  • Phase socle : 1 stage de radio en CHU et 1 stage de radio en périph
  • Phase d’approfondissement : les choix sont globalement fléchés :

. Obligatoirement un passage en neuroradiologie, un passage en imagerie ostéo-articulaire et un passage à Rangueil (terrain de stage « vaste » avec imagerie dig/uro/cardio/vasculaire/thoracique)

. Stage libre : en général fait également radiologie (imagerie de la femme, pédiatrie, oncopole,…) mais un hors filière reste envisageable pour ceux qui le souhaitent

. Deux périphs (l’idée est que vous ayez fait vos trois périphs obligatoires avant la phase de consolidation, afin de pouvoir passer celle-ci au CHU)

  • Phase de consolidation : Deux stages en CHU (les modalités exactes restent à définir)
A partir de quel semestre les internes ont-ils accès à un stage de radiologie ?

1er semestre

Quelle a été l'évolution du nombre d'internes ces dernières années, avec quelles conséquences sur la maquette locale ?

Il y a eu une phase de grosses promotions successives (11 internes voire plus), maintenant on est stable à 9 internes par promo depuis 4 ans.

Le nombre de poste disponible dans chaque stage évolue avec le nombre d’interne à former donc il n’y a pas de conséquences sur la maquette, surtout avec les postes fléchés depuis la réforme.

Concernant la radiologie interventionnelle : existe-t-il un/des terrain(s)de stage dédié(s) ?

Interventionnel périphérique : pas dédié, mais il y a une activité interventionnelle dans pratiquement tous les terrains de stages, à laquelle on participe. Ca va des gestes écho guidés (ponction de collection, biospies…) à de l’interventionnel avancé que ce soit en vasculaire, en digestif, en thoracique, en ostéo-articulaire, Tous les internes sont formés à l’interventionnel périphérique.

Neuroradiologie interventionnelle : jusqu’à présent seuls les internes se destinant à la NRI sont formés à la neuroradio interventionnelle et participent à l’activité du bloc.

Existe-t-il un système de "pré-répartition" entre les internes pour avoir une visibilité avant les choix de stages ?

Oui, tous les semestres les pré-choix sont remplis par le référent avec mise à jour régulière.

Existe-t-il un/des terrain(s) de stage(s) en libéral ?

Non

Comment sont validés les stages ? (Notamment, existe-t-il des évaluations et sous quelle forme ?)

Les stages sont validés par le chef de service dans chaque terrain de stage, c’est une évaluation « globale » de l’interne au cours du semestre, il n’y a pas d’examen ou de test spécifique en fin de stage


Questions sur le/les CHU, PERIPH & INTERNATS

Au CHU : quelle est la place de l'interne en vacation et quel est le moded'encadrement par les séniors ?

En échographie, l’interne est rapidement autonomisé, avec la possibilité d’appeler un chef si besoin d’aide

En scanner et IRM, autonomisation rapide également et tous les examens sont relus et validés avec des seniors

Existe-t-il un internat pour loger ?

Oui, il existe un internat avec majoritairement des studios et quelques appartements pour couples.

Concernant les services de périphérie : à quelle distance se situent-ils? Accessibilité et existence d'un internat ?

Toulouse a 10 périphériques, 1 est dans Toulouse (centre ville), 2 très proches (possibilité d’y aller en stage en habitant sur Toulouse via les transports ou en voiture), les autres se situent entre 30 min et 1h45 de route et ont tous des internats.

Concernant le CHU, quelles sont les données quantitatives ? (Nombred’IRM, nombre de scanner, nombre d’universitaires...)

Hôpital Rangueil : 2 IRM, 2 scanners, 1 scanner interventionnel, 2 salles de bloc, 2 universitaires
Hôpital Purpan : 4 IRM, 3 scanners, 2 salles de bloc, 4 universitaires
Oncopole : 1 IRM, 1 scanner

Quels sont les services du CHU ?

Rangueil (10 internes par semestre) : un terrain de stage exigeant avec de grosses horaires mais très formateur : activité cardio-vasculaire, thoracique, digestif, urologique un peu de gynéco et beaucoup d’interventionnel.
Purpan ostéo-articulaire (8 internes): imagerie ostéo articulaire comme son nom l’indique avec un bon recrutement (centre de référence en tumeur osseuse et des parties molles, médecine sportive), mais avec aussi des vacations de viscéral et d’urgence (gros centre d’urgence), il s’agit également du trauma center de la région. Activité interventionnelle : 1 salle de bloc et beaucoup de geste sous écho (infiltration/ponction/biopsie), ou sous scan.
Purpan neuroradiologie (9 internes par semestre) : activité très développée avec un recrutement régional, dans tous les domaines (tumeur, inflammatoire, vasculaire, pédiatrie,…). Grosse activité interventionnelle également, la formation à la NRI étant réservée à ceux qui s’y destinent.
Purpan radiopédiatrie : (4 internes par semestre) idem, centre de référence avec un recrutement régional donc beaucoup de pathologies rares/spécialisée. Oncologie, cœur, thorax, gynéco, uro,… Globalement on fait de tout, sauf la neuroradiopédiatre que l’on fait en stage de neurologie. Activité interventionnelle également bien qu’il y ait moins de geste que chez les adutes.
Oncopole : (1 à 3 internes /semestre) le centre de lutte contre le cancer, avec une orientation très marquée vers la sénologie (généralement le stage s’organise avec une alternance 1 semaine 100% seno et 1 semaine oncologie autre)

En périphérie, quelle est la place de l’interne en vacation et quel est lemode d’encadrement par les séniors ?
Variable selon le périphérique et l’ancienneté de l’interne

Questions sur lA FORMATION ET L’ENCADREMENT

Quelles sont les principales qualités de la formation dans ta ville ?

L’interventionnel, l’imagerie ostéo-articulaire, l’imagerie viscérale, la neuroradiologie. Des séniors impliqués avec des cours dans la plupart des terrains de stage.

Existe-t-il des cours en stage, si oui à Quelle fréquence ?

Oui, variable selon les stages en fréquence et durée mais souvent plusieurs topos par semaines. Certains sont fait par les internes et d’autres par les seniors

Les inter-CHU sont-ils possibles ? (Faciles ? encouragés ? blocages sur certaines destinations ? France vs DOM TOM ?)

Possibles et encouragés, que ça soit en métropole ou dans les DOM TOM (pas mal d’internes partent à Tahiti)

Sur une échelle de 1 à 10, comment les internes évaluent-ils la qualité globale de leur formation ?

8

Comment évaluerais-tu la qualité de la formation en radiologie interventionnelle ? (Tous les internes peuvent-ils se former ? seulement un petit nombre ? à quel type de gestes ?)

Bonne qualité en interventionnel périphérique avec de nombreux gestes, que ce soit sous echo, scan ou en salle sous scopie et une activité variée selon les stages (interventionnel os, dig, uro, gynéco, vasculaire, thoracique, traumato,….). 

Pour la NRI, formation de ceux qui s’y destinent

Sur une échelle de 1 à 10, comment Evaluerais-tu l'encadrement par les séniors au cours de l'internat ?

8

Dans quel(s) domaine(s) la formation des internes est-elle insuffisante et/ou inexistante localement et pour quelles raisons ?

L’imagerie de la femme pose le problème de ne pas être accessible pour tout les internes (jusqu’à récemment seulement deux internes/semestre) bien que ça aille mieux depuis la création de stages partagés avec la pédiatrie qui permettent à plus d’internes d’y avoir accès.

Quelle proportion (environ) d'internes a recours à des DU/DIU pour compléter sa formation ?

100 %


A PROPOS DU POST-INTERNAT

A l'issue du post-internat : quel est l'état des lieux des postes au CHU / en périphérie / dans le libéral ?

Nombreux postes en périphérie (déficit de radiologue dans la plupart des périphériques Toulousains). En libéral pas mal de possibilité aussi.

Au CHU c’est plus variable, plusieurs postes de PH ont été ouverts récemment pour ceux qui souhaitaient rester à l’hôpital (que ce soit sur Purpan ou Rangueil). Cela dépend aussi des eventuels départs dans les équipes.

Post-internat : existe-t-il des difficultés d'accès actuellement au post-internat, et quelles sont les perspectives d'évolution pour les années à venir ?

Difficile d’avoir une vision certaine à long terme mais pour le moment les chefs arrivent à faire en sorte que ceux qui le souhaitent aient un postinternat (la plupart du temps immédiatement après l’internat, moins souvent avec un décalage de 6 mois), aussi bien 100% CHU que partagé.


AVIS GENERAL SUR LA VILLE

Quelles sont les défauts/problématiques en cours dans ta ville, et quelles solutions sont envisagées ?

Imagerie de la femme peu accessible -> création de stages partagés gynéco/pédia en plus des stages de gynéco pour augmenter le nombre d’interne qui peuvent s’y former.

Peu de visibilité pour le moment de comment la phase de consolidation va s’organiser exactement.

Quelle est la politique locale l'application de la loi sur le temps de travail (repos de garde, demi-journées libres, demi-journées de formation...) ?

Le repos de garde est toujours respecté.

Les demi-journées sont variables en fonction de l’effectif d’interne dans chaque stage, plus on est nombreux, plus on a de off (parfois plus de 2/semaines), à l’inverse on peut aussi ne pas les avoir quand on est en sous-effectif (plusieurs congés en même temps par exemple).

Comment évaluerais-tu l'ambiance / état d'esprit entre les internes et entre les différentes promotions ?

L’ambiance est bonne, nous sommes relativement nombreux (50) mais les stages en CHU nous permettent de nous rencontrer et nous connaître. Pas de compétition entre les internes.

Quels est(sont) le(s) domaine(s) fort(s) de la formation dans ta ville ?

L’interventionnel, l’imagerie ostéo-articulaire, l’imagerie viscérale, la neuroradiologie. Des séniors impliqués avec des cours dans la plupart des terrains de stage.

Quel ressenti / quel niveau de pression Estimes-tu que les internes de ta ville ont au cours de leur internat ?

Variable selon les stages. Certains terrains de stages sont peu stressants (demi-journées, horaires corrects, rythme de travail en vacations équilibré), d’autres sont beaucoup plus exigeants avec des vacations et des horaires plus chargés.

Les gardes, notamment à Rangueil et en neuroradio, sont intenses en terme de charge de travail et souvent stressantes surtout en début d’internat. 

En contre-partie l’entente entre interne et avec les seniors est globalement bonne, sans pression supplémentaires de la part des chefs.

Existe-t-il une association d'internes en radiologie ? Si oui comment s'appelle-t- elle ?

Non

Existe-t-il un centre de lutte contre le Cancer (CLCC)? Si oui, quelle proportion des internes y passe en moyenne ?

Oui, l’oncopole. Entre 1 et 3 internes par semestre. Activité sénologique très développée ++