COORDONATEUR DE DES : Pr Guillaume Bierry

guillaume.bierry@chru-strasbourg.fr

NOMBRE D’INTERNES EN FORMATION

EFFECTIF DES PROMOTIONS

  • Effectif de la promotion 2018 (9 + 1 droit au remord): 10
  • Effectif de la promotion 2019 (10 + 1 droit au remord): 11
  • Effectif de la promotion 2020 (9 + 1 DROIT AU REMORD): 10
  • Effectif de la promotion 2021 (9 + 3 DROITS AU REMORD): 12

RANG LIMITE

2018 : 1889 ; 2019 : 1976 ; 2020 : 2252 ; 2021 : 1927 

STRASBOURG


Questions sur les stages

A partir de quel semestre les internes commencent-ils les gardes de radiologie ? Comment fonctionnent ces gardes ?

3ème semestre depuis la réforme.

 Au CHU il y a 2 sites où faire des gardes. Dans tous les cas, les examens sont tous relus par un senior le lendemain de la garde, lors d’un staff, où l’interne de garde présente les cas de la nuit :

  • Hôpital de Hautepierre (HTP): il y a 2 internes sur place. Ils auront à gérer principalement la traumato, la neuro, la pédiatrie. Il y a 2 seniors d’astreinte chez eux (1 neuro/os et 1 viscéral/ORL) qui peuvent être appelés à tout moment et ont accès aux images depuis leur domicile.
  • Nouvel Hôpital Civil (NHC) : 2 internes sur place également. L’activité est surtout viscérale : thorax et abdo++. Le senior est lui aussi joignable à tout moment à son domicile. En dehors des alertes AVC, les IRM en urgence sont faites par les séniors d’astreinte.

En périphérie :

  • le CH de Mulhousepropose des gardes, qui sont plus généralistes. Cela peut être intéressant en début d’internat, avant de commencer les gardes au CHU.
  • A Colmar, il y a des gardes en neuroradiologie et en radiologie générale, à partir du 5ème semestre.
  • A Haguenau, les Docteurs Junior peuvent faire des astreintes de senior.

 Le nombre de garde dépend du terrain de stage, mais il est en moyenne d’un WE par mois et 3-4 gardes de semaine.

En moyenne, combien de stages de radiologie effectuent les internes ? (CHU et périphérie)

Tous les semestres, avec possibilité de faire un stage libre.

Existe-t-il un/des terrain(s) de stage(s) en libéral ?

Il existe deux terrains de stage en libéral, un dédié imagerie de la femme/ostéo, et un deuxième en radiologie interventionnelle vasculaire.

Un troisième terrain est en cours d’ouverture.

A partir de quel semestre les internes ont-ils accès à un stage de radiologie ?

Dès le premier.

Quelle a été l'évolution du nombre d'internes ces dernières années, avec quelles conséquences sur la maquette locale ?

Le nombre d’internes a beaucoup augmenté les années précédentes, pour se stabiliser à 10 par promotion.
Avec le respect de l’inadéquation des 107%, de nombreux postes ont été ouverts depuis les dernières années (CHU et libéral).

Concernant la radiologie interventionnelle : existe-t-il un/des terrain(s)de stage dédié(s) ?

Oui, au CHU il y a 4 services de radiologie interventionnelles :

 Au Nouvel Hôpital Civil on retrouve le service de radiologie interventionnelle du Pr GANGI. Ce service ultra-moderne est une référence au niveau mondial, avec une activité de RI essentiellement percutanée orientée ostéo-articulaire et oncologie.

  • Il dispose notamment de deux 4DCT, une IRM dédiée à l’interventionnel (tunnels larges, normes de bloc opératoire) et un capteur plan.
  • Au NHC et à Hautepierre, il y a également 2 terrains de stage en radiologie interventionnelle vasculaire.
  • A Hautepierre, il existe un service de neuroradiologie interventionnelle.

 Il existe aussi 2 terrains de stage dédiés hors CHU :

  • Un en clinique à Strasbourg, en interventionnelle essentiellement vasculaire périphérique.
  • A Colmar, un service d’interventionnelle générale, très formateur pour les débuts.
Existe-t-il un système de "pré-répartition" entre les internes pour avoir une visibilité avant les choix de stages ?

Oui, tous les semestres.

Comment sont validés les stages ? (Notamment, existe-t-il des évaluations et sous quelle forme ?)

Les stages sont évalués par le responsable du service. Avec quelques rares évaluations individuelles.


Questions sur le/les CHU, PERIPH & INTERNATS

Au CHU : quelle est la place de l'interne en vacation et quel est le mode d'encadrement par les séniors ?

L’interne participe activement aux différentes vacations et notamment à la dictée. Le degré d’autonomie peut être variable en fonction de la spécialité et du degré d’ancienneté de l’interne. Absolument tous les examens sont relus et validés par le chef.

Existe-t-il un internat pour loger ?

Oui, dans les deux hôpitaux du CHU (plus récent au Nouvel Hôpital Civil mais avec un loyer conséquent).

Dans les hôpitaux périphériques, l’internat de Mulhouse correspond à ce que l’on attend d’un internat : c’est pas du 4* mais l’ambiance est au rendez-vous.

Il est également possible d’être logé à Colmar et Haguenau.

En pratique les périphéries étant toutes accessibles rapidement par train ou voitures, les internes logent habituellement à Strasbourg et font les allers retours.

Concernant les services de périphérie : à quelle distance se situent-ils? Accessibilité et existence d'un internat ?

L’Alsace est la plus petite région française mais est très bien dotée en termes d’hôpitaux.

Il y a 3 périph’ possibles en radio :

  • Haguenau :au Nord de Strasbourg à 30 min en train ou en voiture. La plus petite des périph’ mais avec un très bon plateau technique : 2 scanners et 2 IRM dont une dédiée à l’ostéo-articulaire. Activité sénologique et gestes d’interventionnelle générale également.
  • Mulhouse :à 50 min en train de Strasbourg. 3 services de radio : un service neuro/os, un service viscéral / imagerie pédiatrique, imagerie de la femme et un service de radio vasculaire. Activité importante digne d’un CHU.
  • Colmarà 30 min en train de Strasbourg. 1 service de neuroradiologie dont de la neuroradiologie interventionnelle et 1 service de radiologie viscérale.

Ces terrains de stage sont donc très proches de Strasbourg et il est tout à fait possible de faire les aller-retour quotidiennement.

Seul Mulhouse dispose d’un vrai internat avec l’ambiance et les soirées qui vont avec, réputées dans toute l’Alsace !

Quels sont les services du CHU ?

Au CHU, les stages sont tous “fléchés” avec une spécialité d’organe. L’interne passera dans quasi toutes ces sur-spécialités au cours de son internat.

A Hautepierre :

  • Pr ROY : viscéral général et oncologique, imagerie de la femme, radiologie pédiatrique.
  • Pr KREMER : neuroradiologie, ORL, pédiatrie.
  • Pr BIERRY : ostéo-articulaire.
  • Pr BEAUJEUX : neuroradiologie interventionnelle.

Au Nouvel Hôpital Civil :

  • Pr ROY : uro-néphrologie, digestif, thorax / cardio-vasculaire.
  • Pr GANGI : radiologie interventionnelle percutanée et vasculaire.
Concernant le CHU, quelles sont les données quantitatives ? (Nombre d’IRM, nombre de scanner, nombre d’universitaires...)

8 IRM actuellement (5 à Hautepierre et 3  au NHC) dont une dédiée à la radiologie interventionnelle (Pr GANGI).

9 scanners dont 2 exclusivement dédiés à l’interventionnelle (Pr GANGI, avec deux salles 4D-CT).

7 PUPH et 2 MCU-PH.

En périphérie, quelle est la place de l’interne en vacation et quel est le mode d’encadrement par les séniors ?

Très bon encadrement. Participation au tableau de garde à Mulhouse et à Colmar pour les internes à partir du 5ème semestre, et aux astreintes de senior à Haguenau.

Pour les internes un peu plus avancés dans leur cursus, plus d’autonomie et la possibilité d’orienter son stage selon ses centres d’intérêts.


Questions sur lA FORMATION ET L’ENCADREMENT

Quelles sont les principales qualités de la formation dans ta ville ?

Bonne formation pratique avec des terrains de stages variés et fléchés par spé d’organe. La ville elle-même avec une superbe qualité de vie !

Existe-t-il des cours en stage, si oui à Quelle fréquence ?

1 fois/semaine dans les services du CHU.

Les inter-CHU sont-ils possibles ? (Faciles ? encouragés ? blocages sur certaines destinations ? France vs DOM TOM ?)

Les inter-chu sont possibles à partir de la 3ème année et globalement encouragés par les PU-PH.

Des formations complémentaires sont-elles organisées localement, et si oui sous quelle forme ?

Oui avec le DIU d’imagerie-oto-neuro-ophtalmologique co-organisé par Strasbourg, Nancy, Dijon et Besançon et des EPU en neuroradio-ostéo.

Sur une échelle de 1 à 10, comment les internes évaluent-ils la qualité globale de leur formation ?

8/10 Bonne formation pratique. Peut être que la formation théorique reste encore à améliorer mais globalement c’est en bonne voie.

Comment évaluerais-tu la qualité de la formation en radiologie interventionnelle ? (Tous les internes peuvent-ils se former ? seulement un petit nombre ? à quel type de gestes ?)

La formation en radiologie interventionnelle est  excellente, avec de nombreux terrains de stage dédiés au CHU et en dehors.

Le service du Pr GANGI est une référence nationale et mondiale dans le domaine. L’activité dans ce service est principalement orientée oncologie et ostéo-articulaire (traitements percutanés sous guidage scopique, scannographique ou IRM : cryoablation, radiofréquence et micro-onde, HIFU, cimentoplasties, vissage, …).

Dans les stages de radiologie vasculaire du CHU, la formation est généraliste : urgences vasculaires ( hémorragie digestive, de la délivrance, polytrauma…), radio-embolisation / chimio-embolisation hépatique, embolisation de fibromes et prostate, de MAV …

 Pour le moment tous les internes souhaitant se former à la RI peuvent y avoir accès.

 Pour l’activité interventionnelle « générale » (biopsies sous écho, scanner, drainage, infiltrations sous scopie et scanner), la formation est bonne. Tout le monde peut y accéder, sans obligation, selon les affinités de chacun .

Sur une échelle de 1 à 10, comment Evaluerais-tu l'encadrement par les séniors au cours de l'internat ?

8

Dans quel(s) domaine(s) la formation des internes est-elle insuffisante et/ou inexistante localement et pour quelles raisons ?

La formation est globalement satisfaisante. L’imagerie de la femme mériterait de s’expandre mais c’est en bonne voie.

Quelle proportion (environ) d'internes a recours à des DU/DIU pour compléter sa formation ?

100% des internes.


A PROPOS DU POST-INTERNAT

A l'issue du post-internat : quel est l'état des lieux des postes au CHU / en périphérie / dans le libéral ?

Il y a encore de la place à peu près partout, tout le monde arrive à obtenir un post-internat.

Post-internat : existe-t-il des difficultés d'accès actuellement au post-internat, et quelles sont les perspectives d'évolution pour les années à venir ?

Le nombre d’internes augmente mais les possibilités d’accès au post internat sont correctes, notamment avec la création de postes partagés (CHU-périphérie).


AVIS GENERAL SUR LA VILLE

Quelles sont les défauts/problématiques en cours dans ta ville, et quelles solutions sont envisagées ?

Le nombre croissant d’internes et des terrains de stage qui arrivent à saturation. L’ouverture des postes en CHU nécessaire compte tenu du plateau technique, aux dépens des postes en périphérie.

 Les 3 stages à faire en périphérie avec la nouvelle réforme et l’ouverture de nouveaux terrains de stage en libéral devraient améliorer ce point.

Quelle est la politique locale l'application de la loi sur le temps de travail (repos de garde, demi-journées libres, demi-journées de formation...) ?

Respect complet de la loi. La plupart du temps, les plannings du temps sont adaptés pour obtenir un repos pré-garde.

Les stages de radiologie interventionnelle sont en revanche plus intenses.

Comment évaluerais-tu l'ambiance / état d'esprit entre les internes et entre les différentes promotions ?

Très bonne.

Quels est(sont) le(s) domaine(s) fort(s) de la formation dans ta ville ?
  • La radiologie interventionnelle (Pr GANGI).
  • L’imagerie uro-néphrologique et thoracique (Pr ROY).
  • L’imagerie ostéo-articulaire (Pr BIERRY).
  • La neuroradiologie (Pr KREMER).
  • L’imagerie ORL-base du crâne (anciennement Pr VEILLON, toujours présent pour former les internes).
Quel ressenti / quel niveau de pression Estimes-tu que les internes de ta ville ont au cours de leur internat ?

Peu de pression. La spécialité permet quand même d’avoir du temps libre.

Existe-t-il une association d'internes en radiologie ? Si oui comment s'appelle-t- elle ?

Pas d’association de spécialité, par contre il existe le SAIA (Syndicat Autonome des Internes d’Alsace, https://www.saia.alsace). Il s’agit de l’association de tous les internes strasbourgeois qui organise les soirées et les journées d’accueil des nouveaux internes (tonus, soirée œnologie et spiritueux, WEI…).

Existe-t-il un centre de lutte contre le Cancer (CLCC)? Si oui, quelle proportion des internes y passe en moyenne ?

Oui, l’ICanS (Institut de Cancérologie Strasbourg Europe). Il n’y existe pas encore de terrain de stage.