COORDONATEUR DE DES :

Pr. BOUTET Claire

NOMBRE D’INTERNES EN FORMATION

EFFECTIF DES PROMOTIONS

  • Effectif de la promotion 2014: 4
  • Effectif de la promotion 2015: 5
  • Effectif de la promotion 2016: 6
  • Effectif de la promotion 2017: 5
  • Effectif de la promotion 2018: 5

RANG LIMITE

2014 : 2315 ; 2015 : 2313 ; 2016 : 1522 ; 2017 : 1691

SAINT ETIENNE


Questions sur les stages

A partir de quel semestre les internes commencent-ils les gardes de radiologie ? Comment fonctionnent ces gardes ?

Dès le début de la deuxième année d’internat. La première année il s’agit de gardes de pavillon ou aux urgences en fonction du terrain de stage. A partir de la deuxième année, les internes de radiologie réalisent des gardes en tant qu’interne de radiologie « Junior » au CHU, quelque soit le terrain de stage (périphérie ou CHU, Stage en radiologie
ou en hors-radio), travaillant en binôme avec un « sénior » sur place. Les deux dernières années, les internes de radiologie devenant alors « Sénior ».

En moyenne, combien de stages de radiologie effectuent les internes ? (CHU et périphérie).

Jusqu’ici les internes de radiologie effectuaient 9 stages en radiologie, les stages hors-radio étant le plus souvent réalisés soit en angiologie soit en médecine nucléaire, les stages cliniques ou autres restant possibles sur le principe.

Existe-t-il un/des terrain(s) de stage(s) en libéral ?

Pas privé pur mais mixte privé/publique.

Comment sont validés les stages ? (Notamment, existe-t-il des évaluations et sous quelle forme ?)

Pas d’évaluation orale. Evaluation écrite par le maitre de stage mais pas de retour particulier en général. Pas de “pression” mise par les chefs.

A partir de quel semestre les internes ont-ils accès à un stage de radiologie ?

Dès le premier semestre, d’autant plus qu’il s’agit désormais d’une obligation de la réforme (R3C). Les internes de Saint-Etienne issus de la R3C réalisent au cours de la première année, un stage en périphérie et un stage au CHU, ce dernier étant divisé en 3 x 2 mois d’imagerie d’urgence ou de semi- urgence (1 : Echographie/Radiologie conventionnelle, 2 : IRM, 3 : TDM) afin de respecter la nouvelle maquette.

Quelle a été l'évolution du nombre d'internes ces dernières années, avec quelles conséquences sur la maquette locale ?

Après une augmentation progressive du nombre d’interne formés par année de 2 à 5, relative stabilité depuis l’ECN 2015 avec 5 nouveaux internes chaque année (Exception faite, 6 en 2016) et à nouveaux 5 postes prévus pour cette année. Bonne modulation avec doublement des stages en pédiatrie et vasculaire, augmentation du nombre d’internes au CHU (13 postes actuellement) et du nombre de périphériques disponibles. Pas de problème significatif pour l’instant car anticipation et attention particulière portée à la maquette, création en cours de postes d’internes spécialisés en fin de cursus dans les sous-
spécialités, ces deux derniers points à nouveaux optimisés pour la mise en place de la R3C.

Existe-t-il un système de "pré-répartition" entre les internes pour avoir une visibilité avant les choix de stages ?

Oui, tous les semestres. Pour plus d’informations : [email protected]


Questions sur le/les CHU, PERIPH & INTERNATS

Au CHU : quelle est la place de l'interne en vacation et quel est le mode d'encadrement par les séniors ?

Séniorisation de l’ensemble des vacations. Les internes peuvent parfois être seuls sur leurs vacations mais toujours une validation a posteriori par le sénior. En fin d’internat, vacations assurées par certains internes « séniors », intérêt majeur pour la responsabilisation.

Existe-t-il un internat pour loger ?

Oui, normalement aucun problème pour s’y loger les premières années d’internat !

Concernant les services de périphérie : à quelle distance se situent-ils? Accessibilité et existence d'un internat ?

Maximum 1h ! (et seulement pour deux terrains de stage) Un des grands avantages de Saint-Etienne ! La plupart des périphériques sont à moins de 15 minutes du CHU.

Concernant le CHU, quelles sont les données quantitatives ? (Nombred’IRM, nombre de scanner, nombre d’universitaires...)

IRM en GIE (nb = partenariat public-privé) avec le privé : 9 machines dont le CHU est propriétaire à 40%. C’est le plus gros GIE IRM de France. Beaucoup de vacations au CHU et à proximité immédiate du CHU donc intérêt +++. Nouvelle IRM 3T recherche (Siemens Prisma).
TDM : 3 scanners, un pour l’activité programmée, un essentiellement pour l’activité interventionnelle et un dernier dédié exclusivement à l’activité d’urgence. Actuellement, 3 PU-PH, 3 CCA.

En périphérie, quelle est la place de l’interne en vacation et quel est le mode d’encadrement par les séniors ?

Cela diffère en fonction de son avancée dans le cursus et du terrain de stage. Il peut être amené à remplacer des séniors, mais toujours dans une activité correspond à ses capacités.


Questions sur lA FORMATION ET L’ENCADREMENT

Quelles sont les principales qualités de la formation dans ta ville ?

La bonne entente entre internes et chefs, la bonne connaissance entre les internes car petit CHU, et donc l’émulation !

Existe-t-il des cours en stage, si oui à Quelle fréquence ?

Oui, un cours local les mercredi matins, réalisés par un doublon CCA/interne, les cours en visio- conférence le jeudi matin.
Il existe par ailleurs plusieurs colloques hebdomadaires auxquels les internes seront fortement conviés à venir y assister au cours de leurs trimestres en spécialité d’organe.

Les inter-CHU sont-ils possibles ? (Faciles ? encouragés ? blocages sur certaines destinations ? France vs DOM TOM ?)

Inter-CHU possibles mais nécessite un projet justifié et bénéfique à long terme, pas seulement personnel mais aussi et surtout pour le CHU.

Des formations complémentaires sont-elles organisées localement, et si oui sous quelle forme ?

Cours de DES Rhône-Alpes chaque année.

Sur une échelle de 1 à 10, comment les internes évaluent-ils la qualité globale de leur formation ?

7

Quelle proportion (environ) d'internes a recours à des DU/DIU pour compléter sa formation ?

La quasi-totalité. Pas de problème pour s’absenter des stages et participer au cours.

Comment évaluerais-tu la qualité de la formation en radiologie interventionnelle ? (Tous les internes peuvent-ils se former ? seulement un petit nombre ? à quel type de gestes ?)

Réponse commune aux deux questions :
Tous les internes sont formés. Jusqu’ici, chaque interne devait réaliser le semestre dédié à la radiologie interventionnelle où deux internes se partageaient l’activité vasculaire/périphérique (cimentoplastie, pose et retrait de filtre cave, chimio embolisation, biopsies diverses, infiltration discale, pose depicc-line, embolisations artérielles et veineuses…) et neurovasculaire (thrombectomie, embolisation d’anévrysme, de malformations veineuses…). Avec la mise en place de la R3C, le service a mis en place une nouvelle rotation des stages qui sera appliquée dès Novembre 2018. A partir de la deuxième année d’internat, chaque semestre sera divisé en 2 x 3 mois où seront réalisé l’ensemble de l’imagerie diagnostique et interventionnelle dédiée à un organe. Il existera toujours un semestre ou tout au moins un trimestre dédié à l’imagerie interventionnelle où seront réalisés les actes de neuroradiologie interventionnelle et les actes ne relevant pas d’un organe particulier (Picc-line, Filtres caves, Embolisation d’urgence…).
Quoi qu’il en soit la mise en place de cette nouvelle rotation des stages n’impactera pas la qualité de la formation des internes en radiologie interventionnelle,

Sur une échelle de 1 à 10, comment Evaluerais-tu l'encadrement par les séniors au cours de l'internat ?

7

Dans quel(s) domaine(s) la formation des internes est-elle insuffisante et/ou inexistante localement et pour quelles raisons ?

Certaines spécialités d’organes tels que l’imagerie thoracique, par manque de chef. L’imagerie de la femme n’est pas présente au CHU mais faite en périphérie.


A PROPOS DU POST-INTERNAT

A l'issue du post-internat : quel est l'état des lieux des postes au CHU / en périphérie / dans le libéral ?

Postes au CHU et/ou dans les périphériques actuellement possibles (démarches administratives classiques)

Post-internat : existe-t-il des difficultés d'accès actuellement au post-internat, et quelles sont les perspectives d'évolution pour les années à venir ?

Jusqu’ici peu de problèmes, mais nombre croissant d’interne devant faire poser la question de l’avenir du post-internat en particulier au CHU. Actuellement développement de postes d’assistant partagé entre le CHU et les CH du GHT.


AVIS GENERAL SUR LA VILLE

Quelles sont les défauts/problématiques en cours dans ta ville, et quelles solutions sont envisagées ?

Les inconvénients d’un petit CHU, c’est à dire pas de sous-service spécialisé par organe. Mais cela n’empêche pas d’avoir un colloque au moins par domaine et d’avoir une activité spécialisée. Le manque de PH au CHU.

Quelle est la politique locale l'application de la loi sur le temps de travail (repos de garde, demi-journées libres, demi-journées de formation...) ?

Repos de garde systématique pour tout le monde. Demi-journée formation respectée dans le sens où on peut participer à tous les cours de DES et tous les de DU. Demi-journée libre en périphérique parfois.

Comment évaluerais-tu l'ambiance / état d'esprit entre les internes et entre les différentes promotions ?

Très bonne. Bonne cohésion, de l’entraide.

Quels est(sont) le(s) domaine(s) fort(s) de la formation dans ta ville ?

L’accès à un GIE IRM, responsabilisation y compris en interventionnel sans mise en difficulté des internes. La possibilité de faire des gardes juniors seniorisées.

Quel ressenti / quel niveau de pression Estimes-tu que les internes de ta ville ont au cours de leur internat ?

Faible niveau de pression. Pas de “flicage”, les internes sont responsables, sont sur les vacations, après la pratique vient petit à petit, c’est pour tout le monde pareil !!

Existe-t-il une association d'internes en radiologie ? Si oui comment s'appelle-t- elle ?

Non car nous ne sommes qu’un faible nombre d’interne ne justifiant pas la création d’une association d’interne.

Existe-t-il un centre de lutte contre le Cancer (CLCC)? Si oui, quelle proportion des internes y passe en moyenne ?

Oui, deux internes par an.