COORDONATEUR DE DES :

Pr Charbel Mounayer

NOMBRE D’INTERNES EN FORMATION

EFFECTIF DES PROMOTIONS

  • Effectif de la promotion 2014: 3
  • Effectif de la promotion 2015: 3
  • Effectif de la promotion 2016: 4
  • Effectif de la promotion 2017: 3
  • Effectif de la promotion 2018: 4

RANG LIMITE

2011 : 1987 ; 2012 : 2336 ; 2013 : 2654 ; 2014 : 2729 ; 2015 : 3156 ; 2016 : 2781 ; 2017 : 2536.

LIMOGES


Questions sur les stages

A partir de quel semestre les internes commencent-ils les gardes deradiologie ? Comment fonctionnent ces gardes ?
  • Nous commençons les gardes après avoir effectué 2 semestres (complet) de radiologie.
  • Nous effectuons en moyenne 4 gardes par mois (fonction du nombre d’internes). Un seul interne de garde par jour, prenant sa garde à partir de 13h jusqu’au lendemain 8h, et dormant sur place. Le nombre d’examens effectué en garde pendant la journée a considérablement augmenté ces dernières années. Mais le travail se finit généralement entre 1H et 2H, et l’interne dort 5/6h par nuit.

Nous gérons les TDM et échographies demandés en urgence avec un sénior d’astreinte, joignable par téléphone, et qui gère les urgences de l’hôpital mère-enfant (échographies, désinvaginations…).

Deux autres séniors sont d’astreinte :

  • Un Neuroradiologue interventionnel qui gère l’IRM et les procédures de neuroradiologie interventionnelle
  • Un Radiologue interventionnel qui gère toute l’activité de radiologie interventionnelle périphérique.
  • Possibilité de participer aux astreintes de NRI ou de RI (junior ou sénior en fonction de l’avancement).
  • En périphérie : possibilité de faire des gardes séniors (payées le double)
En moyenne, combien de stages de radiologie effectuent les internes ? (CHU et périphérie).

Pour les anciennes maquettes : 8 stages de Radiologie dont 1 ou 2 en périphérie et 2 stages hors radiologie. Pour les nouvelles maquettes : Concernant les phases socles, nous appliquons la réforme : 1 stage en CHU et 1 stage en périphérie. La réforme est également appliquée pour les internes entrant en phase II. Nous avons un stage mixte Radiologie/ Médecine nucléaire comptant comme stage hors filière, et le stage de Neuroradiologie Interventionnelle, qui permet de valider un stage clinique. Depuis cette année, les internes ont également accès au centre d’investigation clinique pour effectuer leur stage hors-filière/optionnel, et développer leurs connaissances théoriques et pratiques dans le domaine de la recherche.

Existe-t-il un/des terrain(s) de stage(s) en libéral ?

Non, mais les internes qui souhaitent faire des remplacements ont facilement accès à la clinique pour effectuer des remplacements sur des journées, demi-journées, fin de journées (18h-21H), gardes, astreintes.

A partir de quel semestre les internes ont-ils accès à un stage de radiologie ?

Les stages de radiologie sont accessibles dès le 1er semestre en CHU et/ou en périphérie (pour les anciennes et nouvelles maquettes). Pour les phases socles : la moitié de la promotion commence au CHU et la seconde moitié en périphérie, et vice-versa au second semestre.

Quelle a été l'évolution du nombre d'internes ces dernières années, avec quelles conséquences sur la maquette locale ?

Augmentation du nombre d’internes, avec des promotions de 4 internes ces dernières années (2016, 2018 ; 3 en 2017), soit un total de 17 internes de Radiologie pour la rentrée 2018.
Peu de conséquences sur les maquettes car le classement au sein de la promotion n’influe pas sur la formation. Nous avons tous les mêmes terrains de stages en dehors du stage effectué en périphérie.
De façon plus générale, l’augmentation du nombre d’internes en formation au CHU assure une meilleure formation aux internes juniors car ils sont moins vite autonomisés.

Concernant la radiologie interventionnelle : existe-t-il un/des terrain(s)de stage dédié(s) ?

Il y a 2 stages de radiologie interventionnelle au CHU Dupuytren :

  • Neuroradiologie interventionnelle (qui accueille souvent 1 inter-CHU et en permanence plusieurs médecins étrangers en formation) : 1 interne de radio dédié chaque semestre.
  • Radiologie Interventionnelle périphérique : 1 interne de radio dédié chaque semestre, et 1 junior sur une vacation hebdomadaire.
Existe-t-il un système de "pré-répartition" entre les internes pour avoir une visibilité avant les choix de stages ?

Oui, à chaque semestre nous nous réunissons afin d’organiser le stage suivant pour que chaque interne puisse accéder à un moment ou à un autre à l’ensemble des terrains de stages disponibles. Ces réunions sont préparées avec l’ARS, votre représentant des internes, et le coordonnateur du DES pour défendre au mieux nos intérêts.

Comment sont validés les stages ? (Notamment, existe-t-il des évaluations et sous quelle forme ?)

Pas de modalité particulière en dehors des formations e-learning.


Questions sur le/les CHU, PERIPH & INTERNATS

Au CHU : quelle est la place de l'interne en vacation et quel est le mode d'encadrement par les séniors ?

Travail en binôme pour les internes juniors soit avec un sénior, un CCA ou un interne en fin de cursus afin de s’autonomiser le plus rapidement possible. Les internes plus avancés, donc plus autonomes gèrent les vacations seuls avec relecture par un sénior des examens ayant posé problèmes.

Existe-t-il un internat pour loger ?

L’internat du CHU a été récemment refait, et a la capacité d’accueillir environ 40 internes. La priorité est donnée aux juniors en fonction de l’éloignement de la ville d’origine. Les hôpitaux périphériques ont des internats où les internes de radiologie peuvent loger.

Concernant les services de périphérie : à quelle distance se situent-ils? Accessibilité et existence d'un internat ?

Les stages de radiologie sont disponibles dans 2 CH, disposant tous les 2 d’un internat accessible à ceux qui le souhaitent :
– Brive la Gaillarde (Corrèze, 1H) : bonne ambiance à l’internat avec une ville dynamique
– Ussel (Corrèze, 1H30) : petite ville, à proximité de la montagne, et accessible facilement via l’autoroute, avec son propre internat.

En périphérie, quelle est la place de l’interne en vacation et quel est lemode d’encadrement par les séniors ?

Travail en binôme avec un sénior quasiment systématique. Vacations généralistes en IRM et en TDM. Rythme moindre qu’au CHU. Stages intéressants pour les jeunes internes. Bonne rémunération si on réalise des gardes séniors. Les postes en CH périphériques sont fermés lorsque les internes nous font des retours négatifs.

Quels sont les services du CHU ?

– CHU Dupuytren, Radiologie A :
– 3 TDM dont 1 renouvelé cette année (1 renouvelé l’année dernière et dédié uniquement aux examens urgents), et le renouvellement  prochain du 3 ème scanner pour un bi- énergie : activité spécialisée et généraliste
– 4 salles d’échographie
– Radiographies standards

Radiologie B :
– 3 IRM (Phillips et Siemens récemment renouvelées) dont une 3T (renouvelée l’année prochaine) : activité spécialisée et généraliste- Radiologie interventionnelle avec 1 salle de vasculaire périphérique (renouvelée dans 2 mois) et le service de Neuroradiologie Interventionnelle (2 salles d’angiographies bi-plan dernière génération, Siemens)
• Hôpital de la Mère et de l’Enfant (à côté de l’hôpital principal) avec 2 services : Sénologie et Radiopédiatrie, avec une salle d’angiographie, radiographies standards, échographie, mammographie.
• CHU Dupuytren II : pôle cardio-thoracique : en fin de construction avec probablement un scanner et radiographies standards.

Concernant le CHU, quelles sont les données quantitatives ? (Nombred’IRM, nombre de scanner, nombre d’universitaires...)

Le CHU possède 3 IRM dont une 3T (bientôt renouvelée) ; 3 TDM dont un dédié uniquement aux examens urgents, 4 salles de vasculaires.
Effectif prévisible à la rentrée :
– 2 Universitaires : 1 PUPH : Pr Mounayer, chef de service et coordonnateur local du DES.
– 2,5 CCA
– 10 PH
– 12 Internes en formation au CHU à la rentrée


Questions sur lA FORMATION ET L’ENCADREMENT

Quelles sont les principales qualités de la formation dans ta ville ?

La possibilité d’accéder rapidement à la radiologie interventionnelle est un plus pour ceux qui le souhaitent. La possibilité de vous orienter vers la spécialité qui vous plaît, et le soutien pour participer aux activités de recherche. La qualité de l’interne Limougeaud réside assurément dans son autonomie, et sa gestion des urgences. L’ambiance est familiale dans le service, entre les internes de radiologie, et avec les internes des autres spécialités.

Existe-t-il des cours en stage, si oui à Quelle fréquence ?

Oui, 1 cours/staff par semaine d’une heure généralement le lundi avec soit une présentation par un interne ou un CCA, soit une revue de cas rares et/ou intéressants.

Les inter-CHU sont-ils possibles ? (Faciles ? encouragés ? blocages sur certaines destinations ? France vs DOM TOM ?)

Les inter-CHU sont bien sûr possibles, et encouragés pour se former dans une sur-spécialité en cas de post-internat souhaité.

Sur une échelle de 1 à 10, comment les internes évaluent-ils la qualité globale de leur formation ?

6/10
Concernant la théorie il s’agit essentiellement d’auto formation, via les nombreux supports de cours disponibles sur internet, les livres et les DU/ DIU, et les e-learning. La radiologie étant une spécialité tellement vaste, elle vous demandera beaucoup de travail personnel et le peu de cours réalisés dans le service ne saurait suffire à vous donner les connaissances nécessaires pour une pratique correcte. La formation pratique est plutôt bonne, du moins intense, puisque nous avons rapidement accès aux équipements lourds (TDM et IRM) en solo (avec un sénior ou un CCA à porter de main si besoin). Beaucoup de compagnonnage avec les CCA et les internes en fin de cursus.C’est l’inconvénient et l’avantage de notre ville, mais ce qui fait indéniablement la force des internes Limougeauds en fin de cursus: l’arrivée au CHU demande un investissement personnel conséquent (comme dans beaucoup de spécialité) mais en fin d’internat, vous serez autonome, à l’aise sur l’imagerie des urgences, avec un bon niveau général, et la possibilité de bien se former en RI.

Comment évaluerais-tu la qualité de la formation en radiologie interventionnelle ? (Tous les internes peuvent-ils se former ? seulement un petit nombre ? à quel type de gestes ?)

Tous les internes volontaires peuvent passer en RI.
– NRI : stage très formateur, avec réalisation d’artériographies cérébrales, participation à tous les autres gestes (embolisation, thrombectomie…), recherche sur l’animal.
– RI Périphérique : Les gestes sont rapidement réalisés par les internes (notamment les gestes fréquents type ponction/biopsie hépatique, gastrostomie per cutanée, picc line, artériographie…) sous la supervision d’un sénior, permettant d’acquérir un bon niveau rapidement. L’interne apprends à faire tous les gestes lui-même en fonction de son investissement.
– Plateau technique de qualité avec des salles de dernière génération.

Sur une échelle de 1 à 10, comment Evaluerais-tu l'encadrement par les séniors au cours de l'internat ?

6, par manque de sénior. L’encadrement est variable suivant les stages où vous serez, mais globalement, les internes bénéficient d’un meilleur accompagnement depuis 1 an, en passe de s’améliorer dans les semestre à venir.

Dans quel(s) domaine(s) la formation des internes est-elle insuffisante et/ou inexistante localement et pour quelles raisons ?

La formation au cours de notre internat est à orientation généraliste puisque nous effectuons un semestre dans chaque sous-spécialité d’organe mais si certains désirent une activité très spécialisée (exemple NRI), il est possible d’arranger la maquette.

Des formations complémentaires sont-elles organisées localement, et si oui sous quelle forme ?

Oui, le DIU national de Neuroradiologie Interventionnelle est organisé sur place, le Pr Mounayer en étant responsable. Les DIU d’anglais ou formation complémentaires (hors radiologie), avec possibilté de valider
rapidement un Master I.

Quelle proportion (environ) d'internes a recours à des DU/DIU pour compléter sa formation ?

La majorité des internes dans notre CHU ont recours à des DU/DIU pour compléter ou approfondir leurs connaissances dans un ou plusieurs domaines.


A PROPOS DU POST-INTERNAT

A l'issue du post-internat : quel est l'état des lieux des postes au CHU / en périphérie / dans le libéral ?

Des postes sont bien sûr disponibles au CHU (activité diagnostique et interventionnelle), de même que dans les CH périphériques ou en libéral.

Post-internat : existe-t-il des difficultés d'accès actuellement au post-internat, et quelles sont les perspectives d'évolution pour les années à venir ?

Aucune difficulté actuelle pour un post-internat. Les perspectives sont favorables pour les années à venir.


AVIS GENERAL SUR LA VILLE

Quelles sont les défauts/problématiques en cours dans ta ville, et quelles solutions sont envisagées ?

Comme déjà évoqué, le manque de sénior est notre principal problème. Ces dernières années, l’hôpital a consenti à faire des efforts pour encourager nos CCA à rester grâce à des contrats valorisants et les efforts s’en ressentent avec un renforcement du pôle pédiatrique, et l’arrivée de bonnes recrues en perspective.

Quelle est la politique locale l'application de la loi sur le temps de travail (repos de garde, demi-journées libres, demi-journées de formation...) ?

Repos de garde respecté. Nous avons la chance d’avoir toujours notre demi-journée de libre par semaine et par interne, dédiée à sa formation personnelle (= pas d’obligation).

Comment évaluerais-tu l'ambiance / état d'esprit entre les internes et entre les différentes promotions ?

Bonne ambiance, solidaire, avec compagnonnage entre chefs et interne, et bien sûr plus ou moins d’affinité entre internes. Plus généralement nous évoluons dans un CHU de petite taille, où l’ambiance de travail est agréable, et on apprend vite à tous se connaître.

Quels est(sont) le(s) domaine(s) fort(s) de la formation dans ta ville ?

Neuroradiologie interventionnelle et diagnostique avec une équipe universitaire très dynamique sur le plan du traitement (aile d’hospitalisation dédiée, nombreux workshops avec formation de médecins étrangers…), de la recherche (publication, plateforme animale
dédiée…), et de l’enseignement (DIU de neuroradiologie, staff hebdomadaire…).

Quel ressenti / quel niveau de pression Estimes-tu que les internes de ta ville ont au cours de leur internat ?

Pas de pression particulière de la part des PH. En revanche, pression personnelle, notamment en début de cursus afin de s’autonomiser rapidement pour répondre aux attentes des prescripteurs, être autonome en garde, et palier à notre déficit de sénior, comme dans la plupart des CHU, ainsi que les jours de garde.

Existe-t-il une association d'internes en radiologie ? Si oui comment s'appelle-t- elle ?

Non il n’existe pas d’association des internes de radiologie, mais nous avons une association des internes Limougeauds (APIHL), très active, qui fait les meilleurs soirées internats de France ! ; – )
https://www.youtube.com/watch?v=yshMDjD2ZiI

Existe-t-il un centre de lutte contre le Cancer (CLCC)? Si oui, quelle proportion des internes y passe en moyenne ?

Non